Haïti Le Téléphone Intelligent Comme Armes de la République Contre Jovenel

DIPLOMATIE INTERNATIONALE & SOCIÉTÉ par Dan Albertini

  • Haïti les Armes de la République Contre Jovenel Moïse mis en Cause pour Corruption
  • ou le téléphone intelligent 
  • Entre (). Sezi bien Moïse vin n ban m kou, sezi bien miky vin n ban m kou. Fermons ().

La nouvelle page d’histoire d’Haïti est-elle en train d’écrire dans la foulée de l’Algérie et du Soudan, le sang du peuple coule déjà par les ordres du président jòv. C’est l’impression qui se dégage des ondes de choc de Radio Zénith animé par Me. Morin et Rony Colin…. Une nouvelle page judiciaire internationale est-elle en train de s’inscrire dans les anales internationales après Lula, après Temer au Brésil ?

Mise en situation.

Le message : «Nou pap domi ak jovenel lankay la aswe a» la cour doit évincer Jovenel de la maison ce soir. Le crime a été commis au domicile, une vidéo virale indépendante le démontre.

Le plébiscite du 9 juin 2019

Le peuple a parlé à travers les rues.

Économie révolutionnaire contre économie du droit

….suite intégrale à venir


mise à jour du 11 juin 2019 : ajout de la pétition de l’autorité Nationale Haïtienne de Transition

Port-au-Prince le 10 Juin 2019

Autorité Nationale Haïtienne de Transition (ANHT)

Considérant que le Président de la République, monsieur Jovenel Moïse, a failli à sa mission de Chef de l’État, pour n’avoir pas su respecter ni faire respecter la Constitution, selon les prescrits de l’Article 136.

Considérant l’implication du Président Jovenel Moïse dans les rapports de la CSCCA et de l’UCREF sur la dilapidation des fonds de Petro Caribe ;

Considérant que le Président a terni l’image de l’institution de la Présidence en s’affichant ouvertement avec des dealers de drogues illégales et des repris de justice notoires ;

Considérant et constatant les vacances de la Primature après un vote de censure ;

Considérant que des parlementaires ont une responsabilité commune face à la situation de crise que traverse le Peuple haïtien ;

Considérant le risque de faillite de l’État et l’incapacité des autorités établies à assurer la sécurité des vies et des biens, et le maintien de l’ordre, de la stabilité dans le pays ;

Considérant la situation ulcéro-nécrotique de la vie politique, économique, sociale, environnementale, et structurelle du pays ;

Considérant la situation d’insécurité galopante qui a provoqué le soulèvement général du peuple haïtien, et entraînant un climat de tension permanente, la paralysie de la société civile ;

Considérant que si une résolution impérative de cette crise générale n’est pas prise, l’issue risque malheureusement de déboucher sur une guerre civile ajoutant la misère à la misère ;

Considérant la dégradation inhumaine des conditions socio-économiques dans le pays précarisant davantage, et encore les couches défavorisées de la population ;

Considérant le climat de méfiance qui prévaut entre les protagonistes de la crise et certains secteurs vitaux de la société ;

Considérant la manifestation citoyenne nationale du dimanche 9 juin 2019, où le Peuple haïtien a dit ‘NON’ à l’inacceptable, et la foule en liesse en sortant en masse afin d’exprimer son rejet, a d’un revers de main rejeté Jovenel Moise en tant que Président de la République.

Considérant que cela représente un plébiscite clair qui définit les voies à suivre, soit une autorité nationale haïtienne de transition afin de garantir la continuité de l’État ;

Considérant que Jean-Jacques Dessalines, notre grand libérateur, a pris l’initiative pour sortir du fort sans demander la permission à l’ennemi de la nation naissante ;

Considérant la reprise de ce courage par le colonel Himmler Rebu, en entrevue avec Marie-Lucie Bonhomme, correspond à la bonne expression du même courage qui nous habite ;

Considérant la confirmation de la déchéance du président Jovenel Moïse, par l’ancien ministre de la Justice, le magistrat Heidi Fortuné, l‘invitant à démissionner ;

Considérant la dénonciation politique contenue dans le discours officiel de la mairesse de l’Arcahaïe, Mme Rosemila Petit-Frère Sainvil parlant en présence du président Jovenel Moïse qui a accueilli ces mots révélateurs sans les refuser, lors de du 18 mai 2019 ;

Considérant qu’il est de notre devoir en tant que citoyen organisé de prendre les choses en main et de faire connaître notre position sur la crise sociétale que traverse le Pays, de contribuer à la création ou à la restauration d’un climat de stabilité qui doivent conduire à une refondation de L’ÉTAT NATION, et à un développement durable du Pays.

Nous avons constaté de ce fait que le Président de la République n’a pas tenu ses promesses de campagne, entre autres, mettre de la nourriture dans les assiettes et de l’argent dans les poches de nos concitoyens, fournir et livrer de l’énergie électrique 24h/24h, et ce dans les 24 mois, construire les 100 kilomètres de routes dans chaque Département ;

Nous, citoyens haïtiens, venant de 13 Secteurs de la Société Civile Haïtienne, dénommés Autorité Nationale Haïtienne de Transition (ANHT), avons décidé de garantir l’intérim du Pouvoir exécutif et de promouvoir l’alternative consensuelle viable relative à une transition ordonnée constitutionnelle.

En foi de quoi nous de l’Autorité Nationale Haïtienne de Transition, déclarons la présence de Jovenel Moïse au Palais national, illégal, provocateur et inconséquent. Nous demandons donc aux acteurs et partenaires étrangers représentés par la diplomatie et par les liens consulaires de prendre acte de notre autorité sur les affaires transitoires intérimaires de la République d’Haïti.

  1. Nous demandons aux différents directeurs généraux des différents organes de l’État de prendre note afin de régulariser les relations harmonieuses et le bon fonctionnement de l’État.
  2. Nous, promettons de remplir cette fonction à l’intérieur d’un délai allant de trente à quatre-vingt-dix jours au maximum afin de garantir la transition vers la construction d’un État de droit solide et dirigé par des citoyens élus, par voie ordinaire prévue par la Constitution, soit un conseil électoral permanent.

En voici les noms et les secteurs: Jean-Pierre Bailly…. voir la pétition mise à jour


le lien officiel de la pétition : change.org